Post Chirurgie

 

Rééducation : Post Chirurgie & Traumatismes

 

La rééducation n’a pas seulement pour but de traiter la cause initiale de la blessure mais aussi de réduire et prévenir les compensations et leurs effets négatifs.

 

La plupart des rééducations orthopédiques, après un traumatisme ou une chirurgie, suivent les mêmes étapes:

  1. Réduire l’inflammation et diminuer le gonflement et la douleur
  2. Récupérer une bonne mobilité en limitant l’enraidissement musculaire et en utilisant des mobilisations passives.
  3. Augmenter la force musculaire en utilisant différents niveaux d’exercices (chaine ouverte ou fermée, avec ou sans résistance, analytique/fonctionnel)
  4. Améliorer l’équilibre et la proprioception
  5. Reathletisation (préparer la reprise du sport).

La différence de durée de chacune de ces étapes varie en fonction de la blessure initiale, des objectifs des patients et du temps passés en auto exercice.

 

 

 

Description

Lors d’une chirurgie abdominale (césarienne, ablation de l’appendicite), le chirurgien coupe différents feuillets allant de la peau aux organes en passant par les muscles et fascias.

Au cours de la cicatrisation, ces feuillets se referment complètement mais créent malheureusement parfois des tissus cicatriciels.

Ces adhérences sont gênantes car empêchent le mouvement et la fonction normale des différents tissus.
Par exemple, une adhérence entre muscle et organe va diminuer la capacité de contraction musculaire, créant une faiblesse voir des douleurs.

Grace a l’ostéopathie viscérale, le thérapeute améliorera, non seulement, l’élasticité des zones peu mobiles de votre abdomen, mais il utilisera également une approche globale pour analyser comment cette dysfonction abdominale impacte le reste du corps avec un intérêt tout particulier pour le diaphragme et les postures de compensation.

 

 

Restons en contact.

 

Pour plus d’information ou pour reserver une séance :